LES DANGERS DOMESTIQUES


Notre environnement n’est pas forcément à la base adapté à la vie d’un chaton, il faut donc faire attention : des détails pour nous anodins peuvent se révéler fatal pour nos compagnons. Voici une liste non exhaustive des choses auxquelles prendre garde. Pour avoir des informations complémentaires, je conseille un très bon article de l’éleveuse Catcoonnection.

 

Les fils électriques

Les chatons ont une tendance naturelle à jouer avec tous les fils qu’ils aperçoivent, et le plus dangereux pour eux reste les fils électriques. Pour éviter que votre animal ne s’électrocute, le mieux est encore de sécuriser un maximum chaque fil, par exemple en les fixant contre les plaintes.


L’extérieur

Si le chat était auparavant un animal sauvage pouvant survivre sans aucun problème dans la nature, les aménagements de l’Homme ne se prêtent pas hélas à des vagabondages sans risques. Les voitures sont des dangers réels, mais il n’y a pas que la route : un chaton peut essayer de manger du poison pour limace dans votre jardin, par exemple, ou encore un chat errant peut également passer par là (bagarres…). Le mieux est d’être toujours vigilant et surtout de protéger l’environnement de l’animal, en faisant en sorte qu’il ne puisse pas s’échapper : on sait très bien qu’un chat se promenant à longueur de temps peut ne jamais revenir, d’autant plus s’il n’est pas stérilisé.


Les « cachettes »

Les tambours de machine à laver, les fours, les placards plein de produits, sont autant d’endroits douillets qui attirant les chats. Il vous faudra y prendre garde.

 

Les plantes et les fleurs

De nombreuses plantes ou fleurs décoratives courantes sont en réalité toxiques pour les chats. Les risques d’intoxications sont une réalité, aussi est-il important de veiller à mettre des plantes nocives pour l’animal hors de sa portée. Vous trouverez ici une liste de ces plantes.

 

Le balcon

Lieu de repos favoris de nos compagnons, il faut néanmoins veiller à ce qu’il n’y ait aucun risque de chute. Une solution peut être d’installer un filet, par exemple, ou encore d’avoir un balcon en dur.


La route

La route est sans doute celle qui fait le plus de morts chez les chats. À chacun de choisir une solution, mais pour avoir un risque zéro, le mieux est de s’assurer que le chat ne peut pas sortir du jardin pour aller traverser en face.