NOS CONDITIONS DE CESSION

 

NOUS NE VENDONS QU’EN COMPAGNIE


RAPPEL : Ces conditions de cession ne concernent que notre élevage, et sont évidemment subjectives : le fruit de nos observations, de notre expérience et de notre vécu. Nous vous demandons néanmoins d’en prendre connaissance avant de nous contacter.

NOS GARANTIES : L’éleveur ne peut jamais tout contrôler, mais son rôle est d’être le garde fou d’une race et de faire le maximum avec les moyens scientifiques actuels pour faire naître des chatons en bonne santé et pour dépister au plus tôt tout signe de maladie. C’est pourquoi nos reproducteurs sont tous testés génétiquement pour la HCM1, la SMA et la PKD. Pour en savoir plus sur les maladies génétiques du Maine Coon, cliquez ici. Nous faisons également un suivi échographique annuel pour la HCM et la PKD, par un vétérinaire spécialisé, afin de dépister au plus vite toute anomalie. Nous faisons également dépister nos chats pour la dysplasie des hanches et ce à partir de l’âge de deux ans.


En compagnie :

 

Pour la compagnie, nous ne vendons que des chatons stérilisés. Nos chatons pour la compagnie nous quittent à trois mois révolus, lorsque leur socialisation est achevée. Ils seront pucés, vaccinés et vermifugés. Ils partiront :

- Vaccinés (coryza + leucose + typhus)

- Identifiés par puçage éléctronique

- Avec le pedigree LOOF s’il est arrivé au moment de leur départ, sinon le pedigree vous sera envoyé dès réception en recommandé.

- Avec un kit chaton (nourriture habituelle, photos, jouets…)

- Avec une copie des tests HCM, SMA et PKD des parents (génétiques + échographies)

- Avec un livret d’information sur le Maine Coon en général et l’accueil du chaton.

Nous proposons aussi de donner un tissu imprégné de l’odeur de la portée afin qu’il ne soit pas trop paniqué durant le voyage.


Pourquoi stériliser ?

 

L’argument des acheteurs désirant faire un jour « une seule portée » est un risque que nous ne souhaitons pas prendre. Pourquoi cela ? Nous entendons souvent dire que les éleveurs veulent garder un monopole, et que c’est pour cela qu’ils vendent stérilisés. Ces accusations vénales sont bien loin des véritables raisons. En réalité, il s’agit du choix de ne pas faire reproduire des lignées sans que l’acquéreur ne se calque sur ses propres précautions de santé (par exemple, les tests génétiques, le suivi échographique…). Élever un chat de race, qui a contrairement à des « chats de gouttière » des antécédents santé lourds, demande de solides connaissances des pedigrees et des problèmes de santé si l’on ne veut pas faire n’importe quoi. Un éleveur peut aussi estimer que son mariage est trop récent pour que qu’il décide d’« ouvrir » la lignée sans auparavant avoir eu un minimum de recul. Dans notre cas de petit élevage familial, notre souci concerne principalement le bien-être du chat et l’avenir du Maine Coon.


- Une chatte non stérilisée tombe en chaleur deux à quatre fois par an minimum. Certaines femelles en revanche font chaleurs sur chaleurs, toutes les deux semaines. Les chaleurs se caractérisent par de longs miaulements, mais aussi, on le sait moins, pour certaines chattes, des jets d’urine. Une chatte en chaleur cherchera également toujours à partir pour trouver un partenaire.

Il faut alors lui trouver le mâle de son choix, ou bien lui donner la pilule. De nombreux témoignages ou études nous poussent à penser que ce moyen de contraception à répétition est nocif pour l’animal, mais il l’est tout autant de lui laisser faire des chaleurs sans cesse (risque de pyomètre, métrite, épuisement…).

Aussi, il paraît très difficile de vouloir une chatte non stérilisée en ne lui faisant faire qu’une portée dans sa vie. Et un particulier faisant plusieurs portées fait alors, qu’il le veuille ou non, de l’élevage : il diffuse des lignées, doit choisir des mariages, étudier les pedigrees, faire un travail de sélection sur le type, faire dépister ses chats, etc.

Or ce travail, même à petite échelle, est celui d’un éleveur. Si vous souhaitez réellement et seulement avoir une portée, sans faire d’élevage, faire reproduire un chat européen (ou « de gouttière ») vous apportera tout autant de plaisir, sans faire reproduire à l’aveuglette des chats de race, dont la santé demande un suivi bien plus important au vu du manque de brassage génétique (consanguinité, maladies génétiques, etc) ainsi que des démarches administratives encadrées : des chatons sont toujours des chatons, et sont toujours mignons !


- Un mâle non stérilisé est sans doute encore plus difficile à gérer qu’une femelle. Une fois adulte, il marquera son territoire à renfort de jets d’urine, et les mâles Maine Coon étant particulièrement imposants, cela se répercute aussi sur l’odeur. Cette situation est, tout le monde se l’accorde, invivable au quotidien !

De même, un mâle non stérilisé trouvera toujours la moindre occasion pour quitter la maison afin de partir à la recherche d’une femelle. C’est hélas souvent la cause de nombreux décès de chats sur les routes. Une telle situation demande pour le bien-être du chat un emménagement d’élevage (enclos à l’air libre, pièce pour lui où il voit des gens, etc). Vous conviendrez qu’il est tout de même beaucoup plus simple pour l’animal et pour la famille de choisir la stérilisation.

 

Une race à la mode

 

Nous ajouterons enfin que cette race étant particulièrement à la mode, et les prix d’un chaton pouvant surprendre, beaucoup y voient une source d’argent. Un éleveur faisant les choses sérieusement sera très rarement bénéficiaire, il mettra même plusieurs années à serait-ce que rentrer dans ses frais. Pour plus d’informations sur ce qui justifie le prix d’un Maine Coon, cliquez ici.

L’éleveur qui cède en reproduction doit donc avoir une totale confiance en la personne qui va exploiter ses lignées, savoir qu’elle fera tester les Maine Coon correctement pour les maladies génétiques, fera les suivis par échographies, choisira ses mariages avec soin, etc. Ceci explique aussi le choix de la stérilisation. Nous voulons avant tout une évolution de la race en limitant les maladies génétiques, cela est tout à fait possible mais nécessite un véritable travail et une relation étroite avec les autres éleveurs passionnés du Maine Coon !