LES MALADIES GÉNÉTIQUES



LA HCM / CMH


La HCM, ou la cardiomyopathie hypertrophique, est une maladie génétique qui atteint aussi bien les animaux que les humains. Cette maladie se manifeste par un épaississement du muscle cardiaque, à savoir le myocarde, et plus particulièrement du ventricule gauche. Le cœur a alors de plus en plus de mal à assurer ses fonctions vitales, et cela peut causer la mort soudaine du chat par un arrêt cardiaque, ou encore une thrombose.


La cardiomyopathie hypertrophique s’exprime de manière variable, aussi bien par rapport à sa gravité, qu’à l’âge de déclaration de la maladie. Les causes de cette variabilité sont génétiques et sans doute environnementales, et font l’objet d’études actuelles.


Le problème de la HCM est qu’étant une maladie évolutive, cela la rend particulièrement insidieuse et donc difficile à réduire chez les chats de manière draconienne. On sait néanmoins qu’il suffit d’une seule copie de l’allèle pathogène pour qu’un chat soit atteint. Autrement dit, l’allèle est dominant et mâle comme femelle peuvent être atteints.


Depuis 2006, un test génétique pour la HCM1 a été commercialisé. Il s'agit d’identifier une mutation au sein du gène MyBPC3, gène qui code la protéine C cardiaque de liaison à la myosine.


Néanmoins, le problème est que d’autres chats Maine Coon testés atteints de HCM ne possédaient pas la mutation MyBPC3 dans leur génotype. Autrement dit, le test génétique est valable pour une seule mutation, et il en existe d’autres. En attendant les avancées de la recherche, le recours des éleveurs est de pratiquer des échographies cardiaques doppler (qui permettent d’observer le cœur et les flux sanguins) et ce de manière annuelle, afin de dépister au plus tôt toute déclaration de HCM chez un chat reproducteur.


Au vu de l’extrême complexité de cette maladie, il est primordial que les éleveurs fassent dépister leurs Maine Coons, même si l’avancée de la science a encore beaucoup à nous apporter.


Pour plus d’informations :


Description détaillée de la HCM sur le site de la chatterie Ailuropus

Recommandations au sujet du Maine Coon